Gaston Nolet

It would be an injustice to talk about Québécois culture without mentioning – maple syrup!  

And the best place to discover everything there is to know about maple syrup is at a sugar shack or cabane à sucre.  You will also discover some very fine traditional music.  You might even find Gaston Nolet, a legendary accordion player whose music enlivens the whole experience.  I asked Gaston to talk a little about the sugar shacks, and himself.  When I asked if he ever gets sick of maple syrup he said, “You simply can’t get sick of maple syrup.  I’ve never met anyone who doesn’t like it”!    Here’s what else he had to say:

L’interview en français est ci-dessous.

Gaston: The Sugar Shacks today, with their large dining rooms, commercial kitchens and boutique maple syrup products, are very different to those of our grandparents.  Over time, they have become specialty restaurants.

In the old days, a sugar shack was more a work place in the middle of the forest, where the maple syrup sap would be harvested and boiled. The harvesting was done by hand, taking the large kettles or boilers from tree to tree.  The boilers would be emptied into a barrel on a horse-drawn cart.  Then the barrels would be emptied into a wood-fired boiler, fuelled by maple wood, of course. It was hard work!  Before all that, a taphole had to be drilled into the tree trunk, and the boilers suspended there to collect the sap.  And all this great work in 3 or 4 feet of snow.  OUF!

Traditional music and the cabane à sucre are a good match, and go together very well.  Visitors from abroad can discover two traditions of Quebec at the same time.  Moreover, our music is very dynamic and creates a special atmosphere during the meal.

For the Québécois, maple syrup season is very important.  I’d say that 80-85% of locals eat at least once at a sugar shack in March and April. Many go more than once.

As for me, I began to play the diatonic accordion at the age of 14, with a teacher who was blind.  Also, my father would often invite musicians over to the house, and we would party until late!

….As we say, the more you play, the more you want to play and the more you enjoy playing!

Generally speaking, everyone enjoys our music of Quebec.  Even when we go and play in Europe or elsewhere in the world.

I live at Trois-Rivières, in the region of Mauricie, located halfway between Montreal and Quebec in the East-West, and between Sherbrook and La Tuque in the North-South.  For a long time Trois-Rivières was the world capital of paper.  Now the town is the world capital of poetry.

If you’d like to taste some great, “sweet” dishes, and hear some great traditional music, come and visit a Sugar Shack.

You’ll find ours in Trois-Rivières: Sugar Shack Chez Dany

Les Cabanes à Sucres d’aujourd’hui, avec  salle de réception, cuisine commerciale et “Boutique” de produits d’érable”  sont très différentes de celles de nos Grand-Parents.  Avec le temps, elles sont devenues des restaurants spécialisés.

Anciennement, c’était plus un endroit de travail en pleine foret où on recueillait et bouillait l’eau d’érable. La cueillette se faisait à la main avec des chaudières d’arbre en arbre. On vidait nos chaudières dans un baril sur une voiture à 4 roues tirée par des chevaux. Ensuite on retransvidait dans la bouilloire chauffée au bois d’érable bien sur.  Beaucoup de manipulation très physique. Et avant tout çà, il avait fallu installer des petits chalumeaux sur chaque arbre avec  un vilebrequin et une mèche, y suspendre la chaudière pour recevoir la sève. Tout ce beau travail dans 3 ou 4 pieds de neige ! OUF!!!

On associe facilement la musique traditionnelle avec la Cabane à Sucre et c’est très bien.  Pour les visiteurs étrangers, c’est  donc deux traditions québécoises à découvrir en même temps. De plus, notre musique qui est très dynamique crée une ambiance particulière lors des repas.

Pour les québécois, la saison des Sucres est très importantes. Je dirais que 80 à 85% des québécois vont manger au moins une fois à la Cabane en Mars et Avril. Plusieurs plus d’une fois!

En général, tous les gens de partout réagissent de belle façon à la musique du Québec. Même chose quand on va la jouer en Europe ou ailleurs dans le Monde.

Quand à moi, J’ai commencé à jouer l’accordéon diatonique à 14 ans, avec un professeur aveugle.  Mon père amenait aussi souvent des musiciens à la maisons, et on veillait tard!

Comme on dit: Plus on joue plus on veut jouer et plus on aime jouer!!!

Je demeure à Trois-Rivières, en Mauricie, Point central entre Montréal et Québec en est-Ouest, et Sherbrooke et La Tuque en Nord-Sud. Trois-Rivières a été très longtemps la Capitale mondiale du papier.

Aujourd’hui, elle est la Capitale mondiale de la Poésie,

On ne peut pas ne pas aimer le sirop d’érable.  Je n’ai pas rencontré quelqu’un qui n’aime pas!!

Si vous voulez goûter de bons petits plats”sucrés” et écouter de la bonne musique trad, rendez-vous à la Cabane à sucre. La notre se trouve à Trois-Rivières:

http://www.cabanechezdany.com/